A l’occasion de la conférence des 8 et 9 Février au campus de biovallée, Le Crestois a interveiwé Pablo Servigne, théoricien de « l’effondrement ».

« Cela concerne le climat, la biodiversité, la finance, l’économie, la politique… Nous avons mis tout ceci ensemble dans une sorte de synthèse transdisciplinaire, et il en ressort que l’ensemble des risques cumulés est plus grave que chacun pris séparément. »

L’Interview complet dans le N° du 8 février 2019

À lire aussi

  • Comment tout peut s’effondrer (Seuil, 2015), P. Servigne et R. Stevens
  • L’entraide, l’autre loi de la jungle (Les Liens qui Libèrent, 2017) P. Servigne et G. Chapelle
  • Une autre fin du monde est possible (Seuil, 2018) P. Servigne, R. Stevens et G. Chapelle