Face au réchauffement climatique et aux sécheresses qui peuvent s’en suivre il peut être utile de réfléchir au contenu de nos assiettes et à notre responsabilité de consommateur.

Le millet pour les oiseaux ?  pas seulement  :  c’était la céréale alimentaire de base en Inde , céréale très peu gourmande en eau, supplantée peu à peu par le riz, le blé et le maïs -dominants bcp plus gourmands en eau – alors que les sécheresses sévissent déjà.

Une association veut  nous informer de cette  grave situation : ‘Terra Millet »    http://www.terramillet.com

Le MILLET a traversé les siècles généralement consommé sous forme de bouillie, ce qui a largement contribué à son abandon dans notre alimentation, même dans les pays où il est encore cultivé. Pourtant c’est une céréale comme une autre, pouvant s’adapter à nos exigences contemporaines, d’autant qu’il ne contient pas de gluten.

En grains, en flocons  ou en farine, le millet s’adapte aussi bien à des recettes sucrées que salées, qu’elles soient modernes ou plus traditionnelles.

Il en est de même pour le SORGHO, céréale d’origine africaine qui apprécie les sols arides et résiste fort bien à la chaleur et à la sécheresse. D’utilisation alimentaire et fourragère, le sorgho s’est raréfié en Europe vers le XVe siècle, mais il demeure un aliment de base en Afrique et en Asie.
En Inde et en Afrique, le sorgho est préparé comme du riz. On en fait également de la bouillie. Transformé en farine, on l’utilise pour fabriquer des biscuits et confectionner des galettes de pain. On le consomme également sous forme de flocons.

De plus en plus d’agriculteurs sèment en France du sorgho à la place du maïs. Une plante qui a plein d’avantages écologiques, et que l’on peut a pu voir au Salon de l’Agriculture.

Sorgho et Millets ont de grandes qualités nutritionnelles.

https://www.plantes-et-sante.fr/encyclopedie/le-sorgho-aliment-specifique-des-diabetiques

Les recettes de millet ou de sorgho ne manquent pas sur internet  :  aux essais !