À quoi bon décrocher un job en or si celui-ci contribue à l’anéantissement du monde, et, par conséquent, à son propre anéantissement ?

Voici, en somme la question cruciale à laquelle ont répondu les 10 000 étudiants de grandes écoles signataires du Manifeste pour un réveil écologique. Un geste fort qui les engage officiellement à ne jamais travailler pour une entreprise polluante. Gros plan sur une initiative exemplaire qui invite à l’optimisme.

Le manifeste et qq extraits:

 » … Mais étant donné l’écart entre les engagements chiffrés des États et les réductions nécessaires d’émissions, nous constatons avec frustration que les actions proposées sont fondamentalement insuffisantes au regard des défis qui se présentent à nous…

…Au fur et à mesure que nous nous approchons de notre premier emploi, nous nous apercevons que le système dont nous faisons partie nous oriente vers des postes souvent incompatibles avec le fruit de nos réflexions et nous enferme dans des contradictions quotidiennes….

… deux options s’offrent aujourd’hui à nous : poursuivre la trajectoire destructrice de nos sociétés, se contenter de l’engagement d’une minorité de personnes et en attendre les conséquences ; ou bien prendre notre avenir en main … « 

Lu dans : https://positivr.fr/manifeste-pour-un-reveil-ecologique-etudiants-grandes-ecoles/