La légende veut qu’en 1560, Charles IX et sa mère Catherine de Médicis visitent le Dauphiné où le chevalier Louis de Girard de Maisonforte offre au jeune roi un brin de muguet cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le roi, charmé, reprend cette pratique d’offrir chaque printemps un brin de muguet à chacune des dames de la cour en disant « Qu’il en soit fait ainsi chaque année », la coutume de ce « porte bonheur »s’étendant rapidement à travers tout le pays.

À la Belle Époque, les grands couturiers français offrent le 1er mai, un brin de muguet à leurs petites mains et à leurs clientes. Christian Dior en fait l’emblème de sa Maison de couture.

Le 24 avril 1941, le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale ». L’églantine rouge, associée à la gauche, est alors remplacée par le muguet…

Le muguet est très toxique. En automne, il donne des fruits sous la forme de petites baies rouges qui font un puissant « bouillon d’onze heures ». (soit un bouillon empoisonné… )