Après avoir fait de notre mieux, il est venu le temps de récolter.

Une amie me demandait ce qu’était la permaculture… Difficile de répondre sans se tromper. Chacun semble avoir sa définition. J’ai toujours peur de ne pas avoir tout expliqué, d’en oublier des aspects importants. On pense souvent que c’est un mode de culture, avec des solutions simples, pour paresseux.

En fait, les techniques respectueuses de la nature sont souvent complexes, mais les fondements de la permaculture sont faciles à retenir :

Prendre soin de la terre

Prendre soin de l’humain

Partager équitablement les ressources

Facile à retenir mais en pratique?

Hier, j’ai trouvé de bonnes courgettes devant ma porte, il y a quelques jours, ma voisine m’a offert des œufs fécondés pour ma poule qui couvait. Quelle joie de recevoir et surtout de donner.

Chez nous on déshydrate, on met en conserve, on lactofermente, on offre, on met une cagette au bord de la route.

Alors pour partager nos surplus, pour échanger nos idées, pour se donner un coup de main, je vous propose un groupe Facebook : « Bourdeaux permaculture ». Espérant que ce groupe apporte encore plus d’échange et de partage en direct entre nous.

Il reste encore du boulot au potager, c’est le moment de semer les navets, les carottes d’hiver,la mâche, le chou chinois, les chicorées de repiquer les choux fleurs.  On peut récolter des pommes de terre nouvelles, l’ail, et faire des boutures. Cette année, je tente la bouture d’amélanchier et si ça prend, promis je partage.

Ma réussite cette saison : le chou rave, très content d’une terre enrichie et de la compagnie des pâtissons.

Un régal cru, en salade!

Pour les prochains articles, j’aimerais vous donner la parole, rencontrer des jardiniers passionnés, alors si vous avez envie de partager  et de m’ouvrir votre potager ou si vous connaissez quelqu’un qui serait content de le faire, n’hésitez pas à vous faire connaitre : cascanueces@hotmail.fr