Les séances hebdomadaires débuteront vers la mi-septembre à 18h (date précise à venir) . Elles durent une heure et demie.

L’antigymnastique s’appuie sur deux fondamentaux : connaître son corps et apprendre à en retrouver l’aisance naturelle. La mobilité s’explore dans toutes les facettes, que ce soit « faire bouger les orteils », allonger la nuque, déplier le dos ou faire voyager les yeux. Pour faire cela, d’abord, retrouver toutes les fonctions de nos articulations, de nos muscles, tout ce potentiel un peu endormi et qui attend notre présence et conscience et action pour se réveiller.

Nous utilisons différentes sortes de balles qui vont favoriser la sensation des régions inaccessibles, nous allons réaliser des auto-massages, des mouvements simples, concrets, précis et surprenants qui apprendront à vos muscles à travailler pour vous et non contre vous. Votre corps apprend à se poser, à retrouver sa vraie longueur, son calme, enfin. Il y a un côté joyeux de s’apercevoir que l’on peut beaucoup plus que l’on ne croit pour soi-même.

Les séances sont également des occasions d’échanges pour mettre en mots, c’est-à-dire en conscience, nos découvertes, nos étonnements parfois nos émotions.

Le corps est un espace qui permet l’accès à soi-même. Retrouver son autonomie, mieux s’appartenir, c’est aussi à cela que convie l’antigymnastique. Comme le soulignait Thérèse Bertherat, la créatrice, «  les tensions brident notre vitalité ».

Pour pouvoir participer, il est nécessaire d’avoir une bonne audition, de pouvoir s’allonger au sol sur un tapis. L’antigymnastique ne requiert pas de » souplesse », elle peut permettre de la retrouver, en revanche, elle demande un minimum de mobilité au préalable.

Si le cœur et le corps vous en disent vous êtes les bienvenus.

Tel : 06 68 69 67 18

Praticienne certifiée : Pascale Charbonnier

charbonnierpascale1@gmail.com

Voir le site officiel