Chargement Évènements

Spectacle causerie : Textes lus par Alain Cesco-Résia accompagné par Philippe Gal à la contrebasse

Le samedi 30 octobre à 20 h à la Bergerie de Peyrache

André de Richaud est l’un de ces personnages à la destinée météorique qui brusquement reviennent au premier plan de la pensée parce qu’ils n’ont pas cessé d’interroger le sens du trajet humain, de la vie à la mort,

Si tant est que ce trajet existe et qu’il ait un sens. D’où les accents de la tragédie qui côtoient et s’emmêlent à une dérision ironique, d’où cette distance avec l’auteur, que les relents de l’alcool et du vin, les pitreries joviales et les mille facettes d’une personnalité apparemment insaisissable attisent et amplifient inconsidérément, d’où la perplexité de celui qui , comme l’a fait de RICHAUD et comme il y invite , n’est pas passé de l’autre côté de »la porte noire » .

C’est cet exil intérieur, cet exil de lui-même qui justifie sa revendication à un « droit d’asile » qu’il offre à tous ceux qui, comme lui , sont accablés par la « douleur » , cette douleur qui lui a fait écrire dans la « Confession publique », « Je ne suis pas né ».

Effectivement, il n’est jamais né celui qui meurt à l’hôpital Saint Eloi de Montpellier le 29 septembre 1968. Il n’est jamais né malgré ses rares amis qui viennent à son chevet, Joseph DELTEIL et Michel PICCOLI.

Comme l’Albatros de BAUDELAIRE , ses ailes de géant l’ont empêché de marcher ; et pourtant il vole toujours au-dessus des nuages .

Bergerie de Peyrache – BOUVIERES

Spectacle – causerie – Durée : 1 heure – Prix libre et conscient