Trouvé sur facebook: un article de Ouest-France par Nelly CLOAREC partagé par Chistiane Sigel

En commençant chaque journée par une séance de massage en classe, l’école Diwan Kemper favorise les conditions d’apprentissage. Zenitude assurée.

Dans toutes les classes de l’école Diwan Kerfeunteun à Quimper (Finistère), on entend, chaque matin, un dialogue peu commun en milieu scolaire. « Est-ce que je peux te masser ? », demande Pierre à Gaétan (prénoms d’emprunt). « Et moi je pourrais le faire après ? », lui répond son partenaire.

lire l’article