Comment récolter les graines de coquelicots:

Repérez les endroits où on les coquelicots ont déjà fini leur floraison (talus, bords de chemin, remblais, …).
Attendez un journée chaude et bien sèche. Les capsules doivent être bien matures, d’une couleur brune et d’un aspect sec (n’attendez pas trop quand même sinon le vent se sera déjà chargé de la dispersion avant vous!)


Prenez une boîte pour les recueillir.
Cueilleurs mais pas prédateurs!
Chaque capsule de coquelicot peut contenir jusqu’à 60000 graines, alors pourquoi ne pas partager? Comme pour toutes cueillettes sauvages ou glanages (mures, champignons, noix, fleurs, …), abandonnons volontiers des graines à ceux qui s’en nourrissent et pour que le vent fasse son œuvre et aille en semer lui-même ailleurs.

Surtout, NE COUPEZ PAS ou N’ÉCRASEZ PAS les capsules de coquelicots: elles sont souvent habitées par une foule de petits insectes qui vivent là, bien peinards à l’abri des regards et des prédateurs.

La récolte se fait donc en inclinant la capsule vers le bas, sans casser la tige, et en tapotant la tête du coquelicot au-dessus d’un récipient. Si rien n’en sort, c’est que la capsule est déjà vide, pas mûre ou bien qu’elle n’a pas été fécondée; inutile d’insister comme un forcené ou d’écraser la capsule pour vérifier.

Admirez votre récolte qui doit ressembler à des… poux bien noirs, avant de les laisser à l’air libre quelques heures pour que puissent s’échapper les minis clandestins qui seraient arrivés malencontreusement (minuscules punaises ou araignées, …). Stockez tout ça dans une boite ou un sachet au sec et à l’ombre.

Si vous décidez de semer les coquelicots au printemps attention de ne pas les semer trop près des terres agricoles pour éviter des ennuis pour un agriculteur. Plus d’info pour semer les coquelicots au printemps cliquez ici